vendredi 16 mai 2014

Long week-end à Ouessant

Parfois on fait des milliers de kilomètres pour se dépayser. Pourtant, parmi toutes les iles qui bordent la métropole, il y en a une un peu particulière par sa situation géographique, son climat, sa beauté sauvage et les gens qui la peuplent : l'île de Ouessant bien sûr !

En deux heures de bateau depuis Brest, on rejoint la baie du Stiff et son embarcadère . Ensuite, location de vélos à l'embarcadère et c'est parti pour une première rapide découverte de l'île. J'insiste sur "première" car une chose est sûre, je reviendrai à Ouessant ! Et probablement plusieurs fois.

En si peu de jours, j'ai préféré me concentrer sur une partie de l'île qui est sensée être la plus belle et la plus sauvage, la partie nord ouest, du phare de la jument à celui du Créac'h, en passant par la superbe pointe de Pern.


Pointe de Pern. En haut à droite, on distingue le phare du Creac'h
Même phare, un autre plan





Au loin, le phare de la jument


Le temps change vite à Ouessant, et ces photos apaisantes en pose longue ne sont pas toujours possible.

Tant mieux, j'étais plutôt venu pour voir des éléments se déchaîner. Sans avoir droit à du gros temps comme en début d'année où les tempêtes se sont succédées laissant peu de sursis aux habitants, il y aura quand  même quelques beaux coups de vent dès le lendemain.

Du coup, je vais me risquer à m'approcher un peu des rochers. Les vagues sont imprévisibles et il faut passer son temps à nettoyer la lentille complètement trempée par les embruns. Une petite frayeur quand même en prenant ces photos car je ne connais pas le coin où je m'aventure et si j'accepte de finir trempé, j'ai pas trop envie d'aller faire une baignade au milieu des rochers dans cette mer déchainée....








Pointe de Pern. Vue sur deux anciens phares


Voilà, c'est déjà le départ. 3 jours nous laissent un goût de trop peu. La prochaine fois, si possible ce sera une semaine en automne pour avoir encore plus d'opportuntié de prendre du gros temps !

On prend le bateau qui nous ramène à Brest, direction Camaret-sur-mer sur la presqu'ile de Crozon. Je connaissais déjà le coin qui m'avais bien plu, notamment la pointe de Penn hir. Mais c'est vrai qu'après Ouessant, tout peut facilement paraître plus fade....

Très peu de temps à disposition. Du coup, ce sera les deux lieux que j'avais repérés : un point de vue sur la pointe de Pen-hir et le cimetière à bateaux du port de Camaret. Il y a énormément de vent et une belle lumière. Entre quelques fortes averses, il est possible de capter quelques beaux instants.


















Enfin, pour finir, un détour très rapide sur la côte des légendes, sur la Manche, dans le Finistère nord. Juste le temps de photographier le site de Ménéham.


Ménéham



Vous l'aurez compris, comme beaucoup de photographes, j'aime bien la Bretagne. Maintenant, je peux même dire que j'aime en particulier son île la plus occidentale, Ouessant !

A bientôt et comme d'habitude, vos commentaires sont les bienvenus !